De présumés jihadistes seraient aux alentours de Gossi au Nord du pays. Selon des sources locales, malgré la présence d’une base des forces françaises (Barkhane) dans la zone, la recrudescence du banditisme dans cette localité a pris ces derniers temps des proportions inquiétantes. 

Depuis quelques jours, des hommes armés non identifiés sont visibles dans le Gourma, notamment aux alentours de Gossi où se trouve la seconde base avancée de Barkane. Selon des sources locales, ils circulent généralement sur des motos et dans des Pick-up de jour comme de nuit.

Vers Tinhadalane à 30 km à l'ouest de Gossi et dans plusieurs autres localités, la psychose se fait sentir au sein de la population malgré la présence des forces françaises et celles de l'armée malienne.

Ces présumés jihadistes qui écument la zone, appartiendraient au Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM) allié à Iyad Ag Aghaly.

Au même moment, l’arrestation de Tahar ou Moussa, membre du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) et compagnon de l’ancien chef jihadiste, Yahya Aboul Hammam est annoncé par la Force Barkhane.

Depuis plusieurs années, la force Barkane et les FAMA traquent les groupes terroristes actifs au nord et au centre du pays pour la sécurité des personnes et de leurs biens.

Source : Studio Tamani