Les manifestations pour la réhabilitation de la route nationale No1 se poursuivent à travers le pays. A Kati, les manifestants n’ont toujours pas libéré les voies. Ce lundi matin 26 août, aucun véhicule à part les ambulances et les corbillards ne circulent. En plus des localités des régions de Kayes et Koulikoro, d’autres localités s’apprêtent également à manifester pour l’acquisition de « routes praticables ». Dans la foulée, le gouvernement a annoncé le départ du Premier ministre à Kayes cette semaine. 

Plusieurs travailleurs sont restés bloqués à l'entrée de la ville de Kati. Les manifestants disent attendre une réponse concrète du gouvernement avant de lever les barrages. Des leaders du collectif « Sirako », qui veut dire « pour la route », ont été reçus ce 26 août par le Premier ministre. Les échanges ont duré au moins 04 heures et aucun compromis n’a pu être trouvé. Selon le porte-parole du collectif « Sirako » Yaya Oumar Diarra, « le blocage des voies de Kati sera maintenu et le dispositif de barricade sera également renforcé ». Les manifestants réclament entre autres, la démission du ministre des infrastructures et de l’équipement Seynabou Diop, le démarrage immédiat des travaux de l’axe Kati-Kolokani-Diediéni, et la route de Nara, la reprise du trafic ferroviaire sur Kayes et l’opérationnalisation de l’aéroport Dag-Dag de Kayes.

A part Kati, les autres localités sur le même tronçon notamment Kolokani, Didiéni et Kayes ont levé leur blocus. Dans un tweet, le ministre de la communication porte-parole du gouvernement a annoncé, le départ du Premier ministre à Kayes prévu le mercredi prochain. Lors de ce déplacement, Boubou Cissé devrait passer par les localités de Kita, Bafoulabé, Diema, Kayes et Yelimané.

Pendant ce temps, d’autres localités s’apprêtent à manifester pour la réhabilitation de la route de leurs localités. C’est le cas à Gao où la jeunesse veut bloquer la route menant à l’aéroport le samedi 31 août. Elle réclame la rénovation de l’axe Sévaré- Gao. Selon les organisateurs, ce tronçon construit en 1986 n’a jamais été réhabilité.

Source : Studio Tamani