Solution intermédiaire pour une gouvernance inclusive : Un gouvernement de 30 ou 32 membres

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Politique

En fin de semaine dernière, le Premier ministre, Moctar Ouane a présenté sa lettre démission ainsi que celle de son gouvernement. Lecture de cette décision a été faite par le secrétaire général de la présidence qui a annoncé en même temps sa reconduction au même poste par le Président de la transition. Ouane a en charge de mettre en place, avant mercredi, un gouvernement de large ouverture. Pour une gouvernance inclusive, il est prévu de revoir aussi le nombre des membres du CNT à la hausse.

Nous mettons à votre disposition les brides d’informations que nous avions reçues sur la question.

Un gouvernement de 30 ou 32 membres

Au regard du climat tendu, le Président de la transition a jugé nécessaire de faire appel à tout le monde afin de rendre inclusive la période transitoire. De ce fait, regroupements, partis politiques, société civile, syndicats… feront probablement leur entrée dans le gouvernement.

Selon les indiscrétions, le M5 aura 3 ministères. Même si ses responsables ont rejeté samedi via une déclaration de leur participation au gouvernement, il nous revient que le Président compte démarcher trois grandes pointures que sont : Choguel Kokalla Maiga, Ibrahim Ikassa Maiga, Abdel Kader Maiga. Ceux-ci occuperont respectivement, s’ils l’acceptent les départements que sont: Administration territoriale,  les Affaires Étrangères et les Maliens de l’Extérieur.

Pour ce qui concerne les formations politiques : URD, ADEMA, RPM, ADP Maliba, elles auront chacun un poste ministériel.

Les départements qui seront éclatés

Aux dires de nos soins, voici les départements qui seront éclatés en deux : Transports et Infrastructures ; Agriculture, Élevage et Pêche ; Culture, Artisanat et Tourisme ; Mines et Énergie ; Santé et Développement Social…

Le CNT revu à 147 membres

Le Conseil national de la transition sera aussi concerné par les retouches dans le cadre de l’inclusivité.  A cet effet, il nous revient que le nombre sera revu en hausse. Le Président table sur 147 membres cette fois-ci. Cela prendra en compte toutes les forces vives de la nation.

Pour le moment, ces informations qualifiées de solutions intermédiaires ont été faites au président de la transition par des proches à lui qui travaillent depuis un certain temps afin de redresser la barre de la transition qui subit le poids de la grogne sociale. Bah N’Daw y est favorable à ces propositions et travaille déjà à leur affectivité. Parviendra-t-il à ce challenge ? L’avenir nous en dira plus.

Boubacar Yalkoué

Source: Le Pays

Last Updated on 17/05/2021 by Ousmane BALLO