Comité d’Orientation Stratégique: les femmes déplorent leur « faible représentativité »

à la une Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Politique

Le Comité d’Orientation Stratégique pour les reformes institutionnelles COS a officiellement été mis en place ce lundi 19 avril 2021 à Bamako. Un Secrétaire permanent, cinq experts et des assistants ont été choisis à la tête de ce comité. Au cours de ces travaux, les participants vont adopter le règlement intérieur du Comité, son mode de fonctionnement et les principes qui leur sont assignés. Les partis politiques et les membres de la société civile ont pris part à la cérémonie.

C’est l’ancien ministre Mohamed Alhousseiny Touré qui a été choisi pour diriger le comité d’orientation stratégique en tant que Secrétaire Permanent. À ses côtés cinq experts chargés des questions électorales, institutionnelles, de décentralisation, économiques et sociales. Ils seront appuyés par des assistants.

Le premier ministre Moctar Ouane dans son allocution a indiqué que le Comité d’orientation stratégique va aussi mettre en place des groupes thématiques. Ces groupes vont travailler sur la réorganisation territoriale et la régionalisation ainsi que les cadres électoraux et les réformes constitutionnelles.

Aussi, chaque groupe va faire l’état des différentes propositions de réformes et les analyser, a ajouté le Premier ministre. Une fois validée, ils procéderont à la proposition des stratégies de renforcement du consensus sur les réformes, a t-il déclaré.

Le Premier ministre Moctar Ouane a profité de l’occasion pour inviter les différentes parties à accompagner le Comité d’orientation stratégique, afin de réussir sa mission. Rappelons que les dates des futures échéances ont été annoncées par le gouvernement.

Pour le Secrétaire Permanent du COS, cette première prise de contact consistait à établir le mode de fonctionnement dudit Comité. Mohamed Alhousseiny Touré, a indiqué que les travaux devront aller rapidement après la proposition de l’agenda par le gouvernement.

Du côté des partis politiques et la société civile, c’est déjà une avancée dans l’atteinte des objectifs de la transition. Cependant, les organisations féminines regrettent la faible représentativité des femmes dans le Comité d’orientation Stratégique COS. Partis politiques et société civile demandent aux autorités d’accélérer les travaux du COS.

Source : Studio Tamani

Last Updated on 20/04/2021 by Ousmane BALLO