‘’Sans Détour’’ / Polémique autour de la force Barkhane : disons la vérité !

à la une Accueil Actualités Au Mali Flash infos Infos en continus Politique

Depuis des mois, des organisations sont devenues hostiles à la présence de la force Barkhane au Mali et demandent son départ. Une manifestation organisée dans ce sens le 20 janvier dernier à Bamako a été réprimée par les forces de l’ordre et de sécurité. Au même moment, les autorités de la transition ne cessent de réaffirmer leur attachement à cette force (Barkhane) présente au Mali depuis 2014.

Ce qui est sûr, c’est que la solution pour la situation actuelle du pays n’est pas forcément dans ces manifestations de contestation ou de soutien. Ce n’est pas non plus des beaux discours politiques qui pourront aussi facilement arranger les choses. Ceux qui sont actuellement contre la présence de l’armée française au Mali ont certainement leurs raisons et les autorités doivent aussi les écouter. A la lumière de ces rencontres, des propositions peuvent être faites au gouvernement allant dans le sens de l’orientation des opérations sur le terrain selon la spécificité des zones concernées. Parce qu’il faut reconnaître que ceux-là qui manifestent sont très souvent au parfum de ce qui se passe réellement sur le terrain, à travers leurs parents restés sur place.

Toutefois, si c’est la communication qui manque, le gouvernement doit rapidement changer de fusil d’épaule. Certes, en la matière, tout n’est pas à divulguer. Mais, toutes les informations qui ne méritent pas d’être cachées ou classées secret défense, mais qui peuvent un jour fuiter, le gouvernement doit les publier au bon moment et de la bonne manière au lieu de tergiverser. Cela, avant que les rumeurs ne prennent le dessus. C’est pourquoi, les mandats de toutes les forces partenaires du Mali  doivent être suffisamment expliqués aux populations jusqu’au fin fond du pays.

Tant que les Maliens ne sont pas bien imprégnés du rôle et des missions de ces forces étrangères, ainsi que de l’engagement du Mali auprès des pays partenaires pour la gestion de ce conflit qui sévit dans le pays, il y aura toujours des opposants. Si tout le monde était conscient que la force Barkhane, la MINUSMA et autres forces présentes au Mali représentent l’Etat partout où il n’y a pas l’administration, l’on cesserait de voir en elles seulement de simples forces étrangères, mais plutôt de vrais partenaires du Mali. Ce qui est aussi évident, c’est que ces forces partenaires engagées au Mali doivent mener leurs missions de manière sincère, correcte et respectable afin de bénéficier de la conscience et du soutien des populations.

Une fois de plus, ce n’est pas du tout les manifestations qui pourront résoudre la situation actuelle du pays, mais plutôt l’entente et l’union sacrée. Nous devons également comprendre qu’aucun pays seul ne peut se défaire des terroristes. C’est parce qu’ils sont unis et coordonnent toutes leurs actions qu’ils arrivent à faire trembler tout le monde entier. Donc, pour pouvoir les vaincre, les pays ont l’obligation aussi de s’unir de manière sincère. Quant aux populations, elles doivent également  accompagner toutes les décisions politiques responsables et bien réfléchies qui en découlent.

Ousmane BALLO

Source : Ziré

Last Updated on 28/01/2021 by Ousmane BALLO